Internationalisation, rachats : gérer une nouvelle phase de sa croissance avec SAP S/4HANA

La PME Novomed Group rénove en profondeur son système d’information, en misant sur la dernière génération d’ERP SAP, S/4 HANA. A la clef : des processus plus rigoureux, l’analytique temps réel et l’accès à une plateforme d’innovation.

La PME Novomed group choisit SAP S/4HANA

Fondé en 1993, Novomed Group, spécialiste de la distribution de dispositifs médicaux à usage unique, a connu pendant 20 ans une croissance soutenue de son activité. A mesure que la société grandissait, son ERP, conçu pour une taille qui a largement été dépassée, atteignait ses limites. Les conséquences : beaucoup difficultés opérationnelles.

« Globalement, la société souffrait de problèmes logistiques, d’imprécisions dans ses approvisionnements. Ces 2 éléments l’empêchaient d’atteindre la plénitude de son potentiel », résume Thomas Becquet, associé du cabinet Censio, qui a accompagné la rénovation du Système d’Information (SI) de la PME.
Sans oublier les difficultés que connaissaient l’entreprise avec son SI quand il fallait effectuer une clôture comptable ou gérer les différentes structures juridiques qui composent le groupe.

Objectif : rénover les processus avec l’ERP

Fin 2015, Novomed Group lance un appel d’offres pour rénover son ERP.
Un appel d’offres dans lequel SAP ne figure pas dans un premier temps.
« Nous avons convaincu Novomed que ne pas considérer cet éditeur serait une erreur », reprend Thomas Becquet. « Et sommes venus à bout de leurs doutes quant à l’inadaptation supposée de cette solution pour des PME de cette taille. »
Pour Novomed Group, la modernisation du SI vise avant tout à accompagner une nouvelle phase de croissance.
« Nous avions la conviction que nous devions revoir notre mode de fonctionnement si nous voulions continuer à croître », résume Hervé Liebermann, son PDG.

Croissance externe et international

C’est d’autant plus vrai que, lorsque Novomed Group prend définitivement la décision d’opter, fin 2016 pour l’ERP de SAP, S/4 HANA, l’entreprise a entre-temps doublé de taille, via le rachat de NM Medical (ex-Mediq France, leader français de la fourniture de matériel médical aux professions libérales de santé), une opération qui fait passer le chiffre d’affaires de 30 à 60 millions d’euros environ !
Novomed Group n’entend d’ailleurs pas en rester là dans sa volonté de poursuivre son développement national et surtout international.
« En un an, le périmètre du projet a radicalement changé » , témoigne le dirigeant de Censio.
Ce qui pousse nécessairement l’intégrateur à retravailler les phases amont du projet pour bien maîtriser les attentes et les nouveaux processus, plus complexes, plus ambitieux du groupe, né de cette fusion avant de lancer définitivement le projet au cours de l’automne.

Vers plus de rigueur et de visibilité

Concrètement, Novomed Group attend avant tout de la nouvelle solution une plus grande rigueur dans ses processus opérationnels et une fluidification de son reporting, la technologie In-Memory HANA de SAP amenant « l’analytique temps réel » au cœur des applications transactionnelles.
« Sans oublier l’accès à une plateforme d’innovation, la SAP Cloud Platform »
(le Paas de l’éditeur, NDLR), glisse Thomas Becquet.

« Lors de leur visite de l’Experience Business Center, le centre de design de nouvelles applications de SAP (à Levallois- Perret), les équipes de Novomed Group se sont montrées très intéressées par les démonstrations de distributeurs de boissons connectés. Pourquoi ne pas imaginer des distributeurs de dispositifs médicaux installés directement dans les hôpitaux et informant Novomed Group des besoins en réapprovisionnement ? »
Le choix de SAP répond aussi à la volonté de la société d’accélérer son internationalisation, Novomed Group ayant, avec l’éditeur leader de l’ERP, la garantie d’accéder aux meilleures pratiques et à une implémentation rigoureuse des contraintes législatives dans la quasi-totalité des pays du monde.

Un ERP qui rapproche deux sociétés « Le projet est aussi l’occasion de standardiser les processus des deux sociétés, Novomed et NM Medical sur les meilleurs standards du marché », dit Hervé Liebermann.
Avec des attentes particulièrement importantes sur la planification des ventes et l’approvisionnement, Novomed Group entend désormais éviter toute rupture de produits, des incidents pénalisants dans son activité. « Sans oublier le support à la numérisation de nos activités, un autre de nos objectifs primordiaux. Pour avancer dans ce chantier, nous avons également besoin d’une gestion des stocks rigoureuse », reprend le PDG de cette grosse PME familiale. Novomed Group vend en effet ses produits tant à des hôpitaux qu’à des médecins de ville, un second pan de clientèle bien adaptée à une commercialisation via des canaux 100 % numériques.

Un démarrage attendu de S/4HANA en 2018

La mise en production de l’ERP, sur la dernière version de S/4HANA, est attendue pour la fin de l’été 2018 sur une partie de l’activité. Avant une généralisation programmée en novembre 2018, ce qui portera le total à 150 utilisateurs.
« C’est Novomed qui a demandé à rallonger le projet », raconte Thomas Becquet. « Car la direction de l’entreprise est consciente que la mise en place du nouvel ERP va entraîner une importante adaptation des processus en place. C’est à un véritable changement de culture que l’on s’attaque. »

En plus de rénover les systèmes, le projet vise en effet à instaurer des processus communs aux deux sociétés, socle du rapprochement des deux cultures d’entreprise. « Avec la migration de données, chantier que nous allons attaquer très vite, la gestion du changement fait figure d’enjeu clef dans la conduite du projet », relève l’associé de Censio. « Il faudra veiller à bien embarquer les utilisateurs, en sélectionnant des utilisateurs clefs dans chaque société et en les faisant travailler de façon unifiée. »